Manquer d’informations à propos de l’usage d’un babyphone vidéo peut être un handicap. Cela peut causer d’éventuels incidents ou accidents. C’est aussi susceptible d’altérer la santé de votre bout de chou. Alors, pour faire de l’appareil un parfait accessoire de puériculture, informez-vous et suivez les 9 conseils suivants :

1.     Économiser la batterie pour rallonger l’autonomie du babyphone vidéo

Vous pouvez trouver un baby phone vidéo doté d’un mode activation vocale. Cette fonctionnalité vous permet de désactiver la vidéo. Seul le son marche. Cependant, quand vous entendez quelque chose, vous pouvez activer rapidement et facilement la vidéo. Un tel usage de l’appareil vous permet d’économiser la batterie pour une autonomie plus durable de la babycam.

2.     La place idéale du module enfant du babyphone vidéo

Bien entendu, il faut que l’émetteur soit hors de portée de l’enfant. C’est impératif pour sa sécurité. Dans sa chambre, placez le module en hauteur. Sa distance sera de plus d’un mètre de bébé. Ne le placez pas dans son lit.

3.     La place idéale du module parent de la babycam

Tel votre téléphone… ou presque, le récepteur de votre écoute-bébé ne se séparera pas de vous. Cela vous embarrasse ? Utilisez le clip d’attache à la ceinture !

4.     Secteur, piles jetables ou batterie rechargeable

Entre les piles jetables, le branchement à la source d’électricité et la batterie rechargeable, les piles et la batterie sont plus pratiques. Il faut juste les vérifier régulièrement et les charger quand il le faut.

5.     Les obstacles qui réduisent la portée de surveillance

Vous avez intérêt à les connaître. Le plus souvent, l’emballage de la babycam indique une portée sans obstacle, mais allez voir. Sachez qu’un mur fait de pierres de taille fait mieux passer les ondes qu’un mur en béton armé. Les murs séparant la chambre de bébé à la pièce où vous êtes sont nombreux ? Votre portée de surveillance se trouvera réduite.

6.     Réglages à faire au niveau du récepteur de votre babycam

Deux choses sont à régler. Il s’agit du volume du son et la lisibilité de ce qui est écrit à l’écran. N’oubliez pas non plus d’ajuster la netteté des images.

7.     La fonction contrôle de la portée, une option dérangeante ?

Peut-être, mais c’est nécessaire si vous vivez au sein d’une grande résidence. L’émetteur du babyphone doté de cette fonction contrôle de la portée envoie à chaque fois un bip sonore. À la longue, cela devient dérangeant. Vous pouvez tout de même vous rassurer. Il est possible de désactiver cette fonctionnalité.

8.     Le réflexe d’intervention à cultiver

Quoique le babyphone soit fait pour vous alerter, n’ayez pas l’habitude d’intervenir à chaque fois que bébé s’agite. Respectez les phases de sommeil de votre progéniture. C’est bon pour la santé de cette petite créature dont les phases du sommeil sont moins profondes.

9.     Le babyphone, un prétexte pour laisser bébé seul

Ce prétexte n’est pas du tout raisonnable. On ne laisse jamais son enfant seul chez soi, bien qu’on soit équipé d’un babyphone. Le danger n’est jamais loin. Il faut toujours prendre des précautions. Il faut redoubler de vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *